Texture de tronc d'arbre

L'APPEL DES RAMURES

NOS MURMURES DANS LES RAMURES
DE FEMMES POÉTESSES DE L'INSTANT ET DU VIDE
DANSANT L'EN-PRÉSENCE
- L'INVISIBLE DANS LE VISIBLE
 

"AU SEUIL DE LA PESANTEUR, LE POÈTE COMME L'ARAIGNÉE CONSTRUIT SA ROUTE DANS LE CIEL"
FUREUR ET MYSTÈRE, RENÉ CHAR

Tempo di Borea tisse un poème chorégraphique et musical dans les arbres, parmi les rameaux et les ramures. Des troncs, les danseuses suspendues font leur socle, leur sol, leur ancrage; elles y puisent leur élan, prennent appui, s’envolent, puis, à leur tour, racine. A seuil de la pesanteur, à la rencontre du vide, les corps se font écoute et passage de ce qui les entoure, et composent, dans un radical présent et en dialogue avec la musique, une proposition intime autour du lien et de la rencontre.

La structure du poème repose sur celle, musicale, du Rappel des oiseaux de Jean-Philippe Rameau, portée par la violoncelliste et improvisatrice Mara Miribung.